5 conseils pour réussir votre compost

  Conseils jardinNos conseils  


   0

5 conseils pour réussir votre compost

Composter c’est simple, à condition de savoir s’y prendre ! Pour offrir à votre jardin un terreau 100 % naturel, il est essentiel de suivre quelques règles. 

Composter c’est quoi ?

C’est recycler vos déchets (de cuisine ou de jardin) en les transformant en un terreau riche à réutiliser directement dans votre espace vert, comme fertilisant. Cette transformation est rendue possible grâce à tout un petit monde souterrain  (micro-organismes, bactéries ou encore vers de terre) prêt à dévorer vos déchets. Votre compost, une fois décomposé, se transforme en engrais de qualité qui rendra vos plantes plus saines et améliorera la rétention d’eau de votre sol. Un processus parfaitement économique, qui permet de réduire la quantité de déchets mais aussi votre consommation d’engrais et d’eau.  

1. Choisir le type et l’emplacement de votre compost

Pour produire votre compost, vous avez le choix entre différents types de composteurs : 

  • le bac en plastique ou en bois. Il est plus esthétique et permet un encombrement réduit. Privilégiez les matériaux respectueux de l’environnement et issus de matières recyclées. 
  • le tas. Plus souple d’utilisation, il permet des interventions faciles. Il est possible d’entourer son tas avec un treillis métallique afin de garantir son maintien. 

Il vous faut également choisir un lieu stratégique : un terrain plat et désherbé, en contact direct avec le sol afin de faciliter l’accès aux micro-organismes et vers de terre. Privilégiez un endroit à l’abri du vent et près de votre maison, pour éviter les longs allers-retours. 

2. Entretenir votre compost 

Pour un bon processus de décomposition, il est indispensable de chouchouter votre engrais naturel. Pour ce faire, vous devez respecter 3 règles d’or : équilibrer, humidifier et aérer. 

Équilibrer : Pour que votre compost bénéficie d’un parfait équilibre en eau et aération, vous devez alterner matières sèches et humides, matières grossières et fines ou encore matières à décomposition rapide et lentes. 

Humidifier : Afin de préserver le processus de dégradation, votre compost doit être bien humidifié. Cependant, il n’y a pas de rythme d’arrosage à respecter, car cela dépend des matières que vous compostez. 

Pour vérifier si votre compost à un bon taux d’humidité, il vous suffit de prendre une poignée de compost dans votre main et de la comprimer. Si des gouttes s’en échappent, c’est que votre compost est correctement humidifié. Dans le cas contraire, vous pouvez renouveler un bon arrosage. 

Aérer : Votre compost doit être composé à 50 % d’air. Il doit être mélangé toutes les 4 à 6 semaines afin d’apporter suffisamment d'oxygène aux décomposeurs et éviter les mauvaises odeurs. 

3. Que composter et ne pas composter ?

Mal composter vos déchets peut s’avérer fatal. Il faut veiller à ajouter les bonnes matières afin de préserver la vie de votre compost. 

Pour vous y aider, voici une liste non exhaustive des éléments que vous pouvez, ou ne pouvez pas, jeter dans votre compost : 

À composter :

  • déchets verts de la maison et du jardin (fruits, légumes, tontes de gazon, mauvaises herbes avant floraison, marc de café, coquilles d’œuf…)
  • déchets de la terre (bois, rameaux, feuilles mortes, …)
  • déchets venant d’animaux (plumes, poils, litières recyclable, …)

À ne pas composter :

  • plantes porteuses de maladies
  • mauvaises herbes fleuries
  • bois traité
  • terre, sable

De manière modérée : 

  • déchets de viande et de poisson (à condition de les enterrer à minimum 10-20 cm pour éviter d’attirer les nuisibles)
  • cendres de feux de bois ou de charbon
  • fruits exotiques

4. Compost prêt à l'emploi

Si tous ces conseils ont été suivis, votre compost sera prêt à l’emploi au bout de 3 à 6 semaines au printemps/été et au bout de 6 à 9 mois en automne/hiver. Pour le savoir, fiez vous à son odeur et à son aspect. Il doit s’effriter facilement, être de couleur sombre, homogène et dégager une odeur agréable proche de l’humus. 

5. Se servir de son compost 

Une fois prêt, il vous suffira de prélever votre compost par sa base et de l’incorporer au pied de vos plantes ou dans les trous de plantation. Pour faciliter le retrait du compost, nous vous recommandons de vous servir d’un bac équipé d’une trappe inférieure. Tissnet vous propose son Composteur Thermo Wood conçu pour un apport et un retrait plus rapide.

Vous voilà fin prêt pour démarrer votre compost ! Nos conseils sont là pour vous aider, mais chaque expérience est différente et c’est à vous de trouver le bon équilibre pour votre engrais naturel. N’attendez plus et lancez-vous dans le monde du recyclage écologique.

   0

Laissez un commentaire

Captcha

Vous êtes un professionnel ?

Nous commercialisons uniquement des produits de qualité professionnelle. Ces produits sont fabriqués dans les usines les plus modernes. Chaque produit dispose de sa fiche technique que vous pouvez vous procurer sur demande.

En savoir plus